Vos droits et démarches

Publicité

Association : évolution des ressources (recettes, dons, immeuble)

Mise à jour le 12.01.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) et Ministère en charge de la vie associative

Une association déclarée doit régulièrement signaler à l'administration, dans les 3 mois, les changements intervenus dans ses ressources (biens, recettes, dons, etc.)

Seuil des 60 000 € de recettes lucratives

Une association peut développer une activité économique à caractère commercial et lucratif, si elle l'estime nécessaire à l'exercice de ses activités non lucratives. Elle bénéficie d'une franchise d'impôts commerciaux automatique et sans formalités déclaratives si ses activités non lucratives restent majoritaires dans sa comptabilité.

Si le montant des recettes lucratives (provenant de la vente de biens ou de prestations de services) dépasse 60 000 € par an, l'association :

  • et effectuer les mêmes déclarations que les entreprises (en respectant les mêmes obligations de présentation des écritures comptables).

L'association doit faire figurer ces informations dans le registre spécial.

Si elle ne respecte pas cette obligation, elle peut :

Les personnes la dirigeant peuvent être condamnées à une amende de 1 500 € (dont le montant est doublé en cas de récidive).

Seuil des 153 000 € de dons ou subventions

Si une association cumul plus de 153 000 € de dons ou de subventions par an, elle doit publier ses comptes au Journal officiel.

La nomination d'un commissaire aux comptes est obligatoire.

Le service est payant : son coût est de 50 €.

Elle doit utiliser à cette fin le téléservice de publication des comptes associatifs.

L'association doit faire figurer ces informations dans le registre spécial.

Si elle ne respecte pas cette obligation, elle peut :

Les personnes la dirigeant peuvent être condamnées à une amende de 1 500 € (dont le montant est doublé en cas de récidive).

Attention : les cotisations ne doivent pas être comptabilisées parmi les dons.

Acquisition ou perte d'immeubles

Si une association acquiert ou perd un bien immobilier, elle doit informer le greffe des associations dans les 3 mois, en dressant ou actualisant la liste des biens dont elle est propriétaire (même si c'est une liste vide).

Elle peut utiliser pour remplir cette obligation le téléservice e-modification ou le formulaire Cerfa n°13970*01.

En utilisant la procédure en ligne, le traitement du dossier est plus rapide.

L'association doit faire figurer ces informations dans le registre spécial.

Si elle ne respecte pas cette obligation, elle peut :

Les personnes la dirigeant peuvent être condamnées à une amende de 1 500 € (dont le montant est doublé en cas de récidive).

Où s'adresser ?