Service volontaire européen

Mise à jour le 25.02.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Le service volontaire européen (SVE) fait partie du programme Erasmus +, mis en place en janvier 2014 par la Commission européenne. Il permet à des jeunes de participer à des activités dans des domaines tels que la culture, le sport, la protection civile, l'environnement... dans un pays de l'Union européenne. Pour y participer, il faut respecter certaines conditions de nationalité, d'âge et de durée.

Qui peut en bénéficier ?

Pour vous engagez dans un SVE, vous devez :

  • être âgé de 18 à 30 ans,

  • et résider régulièrement dans un pays membre de l'Union européenne ou dans un pays partenaire du programme « jeunesse en action. »

Il n'y a ni condition de diplôme, ni condition de niveau en langue étrangère.

À noter :  pour bénéficier d'un SVE entre 16 et 18 ans, il faut pouvoir être reconnu comme faisant partie des jeunes avec moins d'opportunités (Jamo).

Comment s'inscrire ?

Pour obtenir une mission, vous devez vous renseigner au préalable en consultant la liste des organismes associatifs agréés proposant des missions.

Vous devez ensuite contacter directement l'organisme de votre choix.

Il vous est aussi possible :

  • de vous rendre dans un point ou un bureau information jeunesse,

  • de prendre ensuite contact avec le correspondant SVE de votre région.

Où se déroule la mission ?

La mission se déroule hors de France, dans un des pays membres ou partenaires de l'Union européenne :

  • pays de l'Espace économique européen (EEE),

  • pays candidat à l'adhésion à l'Union européenne (Turquie, République de Macédoine),

  • pays ou régions "partenaires voisins de l'Union européenne" (Pays de l'Europe de l'Est, des Balkans, Fédération de Russie),

  • pays "partenaires dans le reste du monde".

Pendant combien de temps ?

Pour les mineurs

La mission dure entre 2,5 semaines et 2 mois.

Pour les majeurs

La mission dure entre 2 et 12 mois.

Dans quelles conditions ?

La Commission européenne couvre les frais de séjour (hébergement, repas, formation linguistique) et prend en charge une partie des frais de transport (10% au maximum restant à la charge du volontaire).

Le volontaire perçoit, en outre, une indemnité mensuelle, variant entre 55 € et 145 € selon le pays.

En plus de la protection sociale due aux personnes volontaires, il bénéficie de formations, de cours de langue et d'un tutorat.

Où s'adresser ?

  • Jeunes avec moins d'opportunité (Jamo)
    Jeunes en situation de handicap ou issus d'un milieu social défavorisé ou d'une région moins dynamique que les autres

Pays de l'Espace économique européen (EEE)

Allemagne - Autriche - Belgique - Bulgarie - Chypre - Croatie - Danemark - Espagne - Estonie - Finlande - France - Grèce - Hongrie - Irlande - Islande - Italie - Lettonie - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Malte - Norvège - Pays-Bas - Pologne - Portugal - République tchèque - Roumanie - Royaume-Uni - Slovaquie - Slovénie - Suède