Injonction de faire

Mise à jour le 01.01.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) et Ministère en charge de la justice

L'injonction de faire peut être mise en œuvre si un professionnel ou un particulier avec lequel un contrat a été passé refuse d'exécuter son engagement (par exemple, refus de livrer un meuble ou bien d'effectuer une réparation). La procédure consiste à saisir le juge afin d'obtenir l'exécution du contrat par l'autre partie. Le juge fixe les conditions et délais dans lesquelles le professionnel doit s'exécuter.

Conditions

Compétence du tribunal

Répartition des compétences

Le juge de proximité est compétent pour les litiges portant sur une obligation dont la valeur est inférieure ou égale à 4 000 €.

Le tribunal d'instance doit être saisi si le montant est compris entre 4 000 € et 10 000 € (ou si le litige est sans montant).

Compétences exclusives du tribunal d'instance

Dans certains domaines, le tribunal d'instance est compétent quel que soit le montant de l'obligation.

Ceci s'applique en cas de :

  • différend entre locataire et propriétaire pour le paiement des loyers, la résiliation du bail,

  • dépenses funéraires,

  • crédit à la consommation...

Compétence territoriale

Le tribunal à saisir est celui du lieu de domicile du professionnel ou du lieu de l'exécution de l'obligation.

Présentation de la requête

Une demande écrite (requête) doit être adressée au greffe du tribunal d'instance ou de la juridiction de proximité.

La requête, datée et signée, doit indiquer :

  • les nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance du demandeur,

  • les noms et domicile de la personne contre laquelle la demande est formée, ou, s'il s'agit d'une personne morale, de sa dénomination et de son siège social,

  • l'objet de la demande,

  • la nature précise de l'obligation dont l'exécution est poursuivie ainsi que son fondement,

  • éventuellement, les dommages et intérêts qui seront réclamés en cas d'inexécution de l'injonction de faire.

Le demandeur doit joindre à sa requête les documents justificatifs : factures, bons de commandes, devis.

Il peut utiliser pour constituer son dossier :

  • le formulaire cerfa n°12288*06 si la demande est portée devant le juge de proximité,

  • le formulaire cerfa n°11723*08 si la demande est portée devant le tribunal d'instance.

La demande ne sera pas étudiée si elle est incomplète : le juge la considère comme nulle.

Ordonnance

Si le juge estime la requête justifiée, il rend une ordonnance d'injonction de faire.

L'ordonnance est notifiée aux deux parties par lettre recommandée avec accusé de réception (ou par voie électronique, si les parties sont d'accord).

L'ordonnance précise les délais et les conditions d'exécution de l'injonction. Elle précise également une date d'audience en cas de non-respect de cette ordonnance.

La décision du juge ne peut pas être contestée. En cas de désaccord, le plaignant peut engager une nouvelle procédure et saisir le tribunal d'instance selon la forme traditionnelle.

Coût

Gratuit

Poursuite de la procédure

Si le professionnel exécute son obligation dans les délais impartis, le greffe est informé par le plaignant et l’audience prévue n’a pas lieu.

S'il ne l’exécute pas volontairement, l'affaire est étudiée lors de l’audience dont la date et l’heure figurent sur l’ordonnance.

Le plaignant peut demander des dommages-intérêts.

À savoir : il est possible de prévoir, dès le dépôt de la demande, le montant des dommages-intérêts demandés en cas de non-exécution.

Services en ligne et formulaires

Où s'adresser ?

  • Greffe
    Service d'un tribunal composé de fonctionnaires qui assistent les magistrats dans leur mission