Naissance d'un enfant : allocation de base de la Paje

Mise à jour le 01.04.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Allocation de base de la Paje - 01.04.2014

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 prévoit de moduler le montant de l'allocation de base de la Paje suivant les ressources des familles. L'allocation sera désormais versée soit à taux partiel, soit à taux plein.

Dans l'attente d'un décret fixant les plafonds de revenus, cette fiche reste d'actualité.

L'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) a pour objet de faire face aux dépenses liées à la naissance d'un enfant et à son entretien.

Conditions pour en bénéficier

Enfant à charge

Une personne peut bénéficier de l'allocation de base si elle a un enfant de moins de 3 ans à sa charge.

Plafond de ressources

Les ressources 2012 (revenu catégoriel) perçues par la famille sont prises en compte pour déterminer le droit à l'allocation.

Plafonds de ressources suivant la situation du demandeur

Nombre d'enfants à charge

Couple avec 1 revenu

Couple avec 2 revenus

Parent isolé

1 enfant

35 480 €

46 888 €

46 888 €

2 enfants

42 576 €

53 984 €

53 984 €

3 enfants

51 091 €

62 499 €

62 499 €

4 enfants

59 606 €

71 014 €

71 014 €

Par enfant supplémentaire

8 515 €

8 515 €

8 515 €


Il y a 2 revenus dans le couple lorsque les 2 conjoints ou concubins :

  • exercent une activité professionnelle productrice de revenus ou/et perçoivent des indemnités journalières d'accidents de travail ou de maladie professionnelle,

  • et que chacun de ces revenus a été au moins égal, en 2012, à 4 947 €.

Demande

Le parent doit adresser à la caisse d'allocations familiales (Caf) dont dépend son domicile :

  • la photocopie lisible des pages du livret de famille,

  • ainsi qu'un extrait ou la copie intégrale de l'acte de naissance de l'enfant.

Montant

Le montant net mensuel de l'allocation de base est de 184,62 €.

Versement

L'allocation de base est versée mensuellement.

Elle est versée à compter de la date de naissance de l'enfant. Le premier versement est donc calculé au prorata du nombre de jours restant à courir dans le mois (exemple : pour un enfant né le 20 mars, le nombre de jours restant avant la fin du mois est de 12. Le premier versement est égal à 12/31èmes du montant mensuel).

L'allocation de base est versée jusqu'au dernier jour du mois civil précédant celui au cours duquel l'enfant atteint l'âge de 3 ans.

En cas de naissances multiples, l'allocataire peut cumuler plusieurs allocations de base.

Cumul de l'allocation de base

L'allocation de base est cumulable avec :

En revanche, l'allocation n'est pas cumulable avec le complément familial ou l'allocation de base pour un autre enfant de moins de 3 ans.

Enfant décédé

Enfant inscrit au registre naissance de l'état civil

L'allocation est versée seulement s'il existe un acte de naissance.

Il faut alors fournir :

  • soit l’acte de naissance et l’acte de décès de l’enfant,

  • soit la photocopie des pages parents et enfant du livret de famille (les rubriques « naissance » et « décès » de l’enfant doivent être remplies).

Par exemple, pour un enfant décédé après sa naissance, l'allocation est versée le mois de naissance (ou le mois du décès si l'enfant est décédé un autre mois) et maintenue 3 mois.

À noter : les parents doivent répondre aux conditions générales d'ouverture des droits.

Enfant inscrit uniquement au registre décès de l'état civil

Si l'enfant est né sans vie (ou mort-né), l'allocation n'est pas versée car l'enfant n'est inscrit à l'état civil que dans la partie décès.

Où s'adresser ?

Revenu net catégoriel

Le revenu net catégoriel est établi par la caisse d'allocation familiale (Caf) en retenant :

  • tous les revenus imposables perçus en France,

  • les allocations de chômage, les indemnités journalières maladie, maternité, d'accident du travail et pour maladie professionnelle,

  • les revenus perçus hors de France ou versés par un organisation internationale.

Les revenus pris en compte sont ceux de l'allocataire et ceux de la personne avec laquelle il vit en couple.

La Caf effectue :

  • des déductions fiscales,

  • des abattements ou neutralise certains revenus selon votre situation (chômage par exemple).

Dans certains cas, la Caf évalue forfaitairement les ressources de l'allocataire à partir de son revenu mensuel.