Que se passe-t-il lorsque le salarié tombe malade pendant la période d'essai ?

Mise à jour le 04.03.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Si le salarié tombe malade au cours de la période d'essai, la durée de l'essai est prolongée d'une durée égale à celle de l'absence pour maladie.

La durée de la prolongation est calculée en jours calendaires , sauf dispositions conventionnelles contraires.

La période d'essai ne peut être rompue sous prétexte que le salarié est malade. Toutefois, elle reste possible pendant l'arrêt maladie dans les cas suivants.

En cas de maladie d'origine non professionnelle

L'employeur peut rompre la période d'essai pendant l'arrêt pour un motif autre que la maladie. C'est le cas, par exemple :

  • en cas de faute du salarié ou impossibilité de maintenir le contrat pour un motif étranger à l'accident ou à la maladie,

  • ou si l'employeur considère que les compétences ou les résultats du salarié sont insuffisants.

En cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle

Si un accident du travail ou une maladie professionnelle survient durant la période d'essai, celle-ci ne peut pas être rompue, sauf pour faute grave du salarié ou impossibilité de maintenir le contrat pour un motif étranger à l'accident ou à la maladie.

Où s'adresser ?

    • 3939 Allô Service Public Pour toute information complémentaire

      Par téléphone : 3939 (coût : 0,06 EUR la minute en moyenne)
      Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h.
      Répond aux demandes de renseignement administratif concernant les droits et démarches.
      +33 (0)1 73 60 39 39 depuis l'étranger ou hors métropole (0,06 EUR la minute en moyenne + coût de l'appel international variable selon les pays).

  • Votre direction des ressources humaines (DRH) Pour toute information complémentaire

  • Vos représentants du personnel Pour toute information complémentaire

  • Jour calendaire
    Correspond à la totalité des jours du calendrier de l'année civile, du 1er janvier au 31 décembre (soit 365,25 jours par an ou 7 jours par semaine), y compris les jours fériés ou chômés.