Fonction publique : astreintes

Mise à jour le 11.08.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Une astreinte est une période pendant laquelle l'agent, sans être sur son lieu de travail, doit pouvoir intervenir si son administration lui demande. La période d'astreinte peut donner lieu à récupération ou indemnisation.

Dans la fonction publique d'État (FPE)

De quoi s'agit-il ?

L'astreinte est une période pendant laquelle l'agent n'est pas à la disposition permanente et immédiate de son administration mais reste à proximité pour pouvoir intervenir rapidement.

Le temps d'intervention et le temps de trajet sont considérés comme du temps de travail effectif.

Qui est concerné ?

Les conditions d'organisation sont déterminées au sein de ministère, après consultation du comité technique ministériel.

Comment l'astreinte est-elle compensée ?

La période d'astreinte entraîne une compensation fixée pour chaque ministère par décret :

  • sous forme de repos compensateurs,

  • ou sous forme d'indemnités.

Un agent logé (pour nécessité absolue ou utilité de service) ou un agent qui perçoit la Nouvelle bonification indiciaire (NBI) - Fonctions de responsabilité supérieure ne peut pas obtenir de compensation.

Dans la fonction publique territoriale (FPT)

De quoi s'agit-il ?

L'astreinte est une période pendant laquelle l'agent n'est pas à la disposition permanente et immédiate de son administration mais reste à proximité pour pouvoir intervenir rapidement.

Le temps d'intervention et le temps de trajet sont considérés comme du temps de travail effectif.

Qui est concerné ?

Les conditions d'organisation et les emplois concernés sont déterminés par délibération, après consultation du comité technique.

Comment l'astreinte est-elle compensée ?

La période d'astreinte entraîne une compensation fixée par décret :

  • sous forme de repos compensateurs,

  • ou sous forme d'indemnités.

Un agent logé (pour nécessité absolue ou utilité de service) ou un agent qui perçoit la Nouvelle bonification indiciaire (NBI) - Fonctions de responsabilité supérieure ne peut pas obtenir de compensation.

Repos compensateurs

Un bénéficie du régime du repos dans les conditions suivantes :

Durée du repos compensateur en fonction de la durée de l'astreinte

Durée de l'astreinte

Durée du repos compensateur

Semaine complète

1 jour et demi

Du vendredi soir au lundi matin

1 jour

Du lundi matin au vendredi soir

1/2 journée

1 jour ou 1 nuit de week-end ou férié

1/2 journée

1 nuit en semaine

2 heures


En outre, en cas d'intervention pendant l'astreinte, un agent peut bénéficier de repos supplémentaires dans les conditions suivantes :

Durée du repos compensateur en fonction de la durée de l'intervention

Période d'intervention

Durée du repos compensateur

Entre 18 h et 22 h et le samedi entre 7 h et 22 h

Nombre d'heures de travail majoré de 10 %

Entre 22 h et 7 h et les dimanches et jours fériés

Nombre d'heures de travail

Nombre d'heures de travail majoré de 25 %


Indemnisation

Pour les personnels non techniques :

Indemnisation pour les agents non techniques

Période d'astreinte

Montant de l'indemnité

Semaine complète

121 €

Du vendredi soir au lundi matin

76 €

Du lundi matin au vendredi soir

45 €

1 jour ou 1 nuit de week-end ou de jour férié

18 €

1 nuit de semaine

10 €


Pour les personnels techniques :

Indemnisation pour les personnels techniques

Période d'astreinte

Astreinte d'exploitation

Astreinte de sécurité

Astreinte de décision (personnel d'encadrement uniquement)

Semaine complète

159,20 €

149,48 €

121 €

1 nuit entre le lundi et le samedi ou la nuit suivant un jour de récupération

10,75 € (ou 8,60 € en cas d'astreinte fractionnée inférieure à 10 heures)

10,05 €

10 €

Pendant 1 journée de récupération

37,40 €

34,85 €

25 €

Week-end, du vendredi soir au lundi matin

116,20 €

109,28 €

76 €

Samedi

37,40 €

34,85 €

25 €

Dimanche ou jour férié

46,55 €

43,38 €

34,85 €


En cas d'intervention pendant l'astreinte

En cas d'intervention pendant l'astreinte, l'agent peut bénéficier de repos supplémentaires dans les conditions suivantes :

Durée du repos compensateur en fonction de l'intervention

Période d'intervention

Durée du repos compensateur

Entre 18 h et 22 h et le samedi entre 7 h et 22 h

Nombre d'heures de travail majoré de 10 %

Entre 22 h et 7 h et les dimanches et jours fériés

Nombre d'heures de travail

Nombre d'heures de travail majoré de 25 %


Le personnel non technique peut bénéficier d'une indemnité supplémentaire dans les conditions suivantes :

Indemnité supplémentaire pour les agents non techniques en fonction de la période d'intervention

Période d'intervention

Montant de l'indemnité

Entre 18 h et 22 h

11 € l'heure

Entre 7 h et 22 h le samedi

11 € l'heure

Entre 22 h et 7 h

22 € l'heure

Dimanches et jours fériés

22 € l'heure


Pour les personnels techniques, une indemnité d'intervention de 16 € par heure est versée en cas d'intervention un jour de semaine. La nuit, le week-end et jour férié, l'intervention est indemnisée à hauteur de 22 € par heure. Toutefois, l'indemnité n'est pas due si l'agent a droit aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires.

Dans la fonction publique hospitalière (FPH)

De quoi s'agit-il ?

L'astreinte est une période pendant laquelle l'agent n'est pas à la disposition permanente et immédiate de son administration mais reste à proximité pour pouvoir intervenir rapidement.

Le temps d'intervention et le temps de trajet sont considérés comme du temps de travail effectif.

Qui est concerné ?

Le chef de l'établissement hospitalier qui, après avis du comité technique d'établissement, qui détermine la liste des activités, des services et des emplois concernés.

Les astreintes sont organisées en faisant en priorité appel aux personnels volontaires. Un même agent ne peut être d'astreinte que dans la limite d'un samedi, d'un dimanche et d'un jour férié par mois. La durée de l'astreinte ne peut pas excéder 72 heures pour 15 jours (120 heures pour les services de prélèvement et de transplantation d'organes). Le service d'astreinte peut être commun à plusieurs établissements hospitaliers.

Comment l'astreinte est-elle compensée ?

Une période d'astreinte peut entraîner un repos compensateur fixé au quart de la durée de l'astreinte.

La période d'astreinte peut aussi donner lieu à une indemnisation horaire calculée de la manière suivante :

[1/4 x (traitement brut annuel de l'agent concerné au moment de l'astreinte + indemnité de résidence annuelle)] / 1820

Le traitement brut et l'indemnité de résidence annuels de l'agent sont pris en compte dans la limite du traitement et de l'indemnité de résidence annuels de l'indice majoré 534.

Le montant de l'indemnité horaire peut, à titre exceptionnel, être porté au 1/3 de la somme du traitement brut et de l'indemnité de résidence.

Cela peut être le cas lorsque le degré des contraintes de continuité de service est particulièrement élevé. Les secteurs d'activité et les catégories de personnels concernés sont alors fixés par le chef d'établissement après avis du comité technique d'établissement.