Immatriculation des navires de commerce et de plaisance professionnelle

Mise à jour le 13.09.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Pour être considérés comme étant sous pavillon français, les navires doivent être immatriculés au registre d'immatriculation des navires de commerce et de plaisance professionnelle, le Registre international français (RIF), en suivant une procédure comprenant plusieurs demandes : réservation de nom, francisation et immatriculation, décision d'effectif. Une fois enregistrés sous pavillon français, les armateurs bénéficient d'avantages fiscaux et d'une protection sociale complète.

Navires concernés

Doivent être immatriculés au RIF :

  • les navires de commerce au long cours ou de cabotage international,

  • les navires de plaisance de plus de 24 m de longueur hors tout et ayant une activité exclusivement commerciale (commercial yacht).

En sont exclus les navires :

  • transporteurs de passagers assurant des lignes régulières intracommunautaires ou internationales,

  • exploités exclusivement au cabotage national,

  • d'assistance portuaire (remorquage portuaire, dragage d'entretien, lamanage, pilotage et balisage),

  • de pêche professionnelle.

Les membres d'équipage des navires immatriculés au RIF doivent être ressortissants de l' UE ou de l' EEE dans une proportion de 25 % calculée sur la fiche d'effectif.

Pour les navires bénéficiant du dispositif d'aide fiscale attribué au titre de l'acquisition du navire, le pourcentage est fixé à 35 % durant la durée des engagements liés à l'aide.

Comment immatriculer un navire

Le propriétaire d'un navire de commerce ou de plaisance, neuf ou d'occasion, le mandataire désigné par le propriétaire (ou l'armateur) doit adresser au guichet unique du RIF les demandes :

  • de réservation de nom au moyen du formulaire cerfa n°12701*01

  • de mutation de propriété cerfa 12702*01 uniquement pour les navires d'occasion pour le changement de pavillon ou radiation de pavillon étranger,

  • de francisation et d'immatriculation cerfa n°12704*01 accompagnée de documents complémentaires (statuts et extrait K bis de l'acheteur, copie du contrat de construction, pouvoirs des signataires, etc.).

Le RIF délivre ensuite l'acte de francisation et le certificat d'immatriculation du navire.

Avant la mise en exploitation commerciale du navire, l'armateur doit effectuer une demande de décision d'effectif auprès du RIF, qui délivre une fiche d'effectif ("minimum safe manning").

L'armateur doit choisir le service des affaires maritimes de contact, à qui il transmettra ses listes d'équipage, après y avoir ouvert un rôle d'équipage.

Le port d'attache des navires inscrits au RIF est Marseille.

Comment obtenir la francisation

L'acte de francisation est un document douanier indispensable à la navigation de tout navire, y compris de plaisance, dès lors qu'il mesure plus de 7 mètres ou dispose d'une puissance de plus de 22 CV.

C'est ce document qui permet de porter le pavillon français. Il s'accompagne du paiement d'un droit annuel.

Pour être francisé, un navire de commerce ou de plaisance professionnelle doit remplir l'une des conditions suivantes :

  • avoir été construit dans un État de l' UE ou de l' EE, ou y avoir acquitté les droits et taxes d'importation,

  • avoir au moins 50 % de ses propriétaires de nationalité d'un pays de l' UE ou de l'EE ayant élu domicile en France s'ils y résident 6 mois maximum par an,

  • appartenir pour au moins la moitié à des sociétés ayant leur siège social ou leur principal établissement en France, en UE ou dans l'EE à condition que le navire soit dirigé et contrôlé à partir d'un établissement stable situé en France,

  • être destiné à être acquis par une opération de crédit-bail selon le mêmes critères (appartenir pour moitié à des ressortissants européens ou des sociétés ayant leur siège dans un État européen).

Dans certains cas, la francisation d'un navire de commerce ou de plaisance peut être accordée par agrément spécial, notamment quand les conditions sont remplies au quart du navire et non pas à la moitié.

Avantages de l'immatriculation

L'immatriculation au RIF permet aux navires de bénéficier d'exonérations :

  • de TVA et de droits de douane sur le navire lors de son importation, sur les biens d'avitaillement et de taxe intérieure, sur les produits pétroliers, sur les livraisons de biens incorporés au navire, sur les opérations d'entretien, de transformation, de réparation, d'affrètement et de location,

  • du droit annuel de francisation et de navigation.

Les équipages, s'ils sont composé à 25 % de ressortissants communautaires, peuvent obtenir :

  • une réduction des cotisations patronales à 11,6 % (au lieu de 35,6 %) au régime de protection sociale des gens de mer (Enim) pour les équipages résidant en France,

  • la sécurité sociale du pays de résidence pour les équipages résidant à l'étranger,

  • l'exonération de l'impôt sur le revenu pour les marins salariés domiciliés en France et embarqués plus de 183 jours sur 12 mois consécutifs,

  • la validation des services auprès du régime social des gens de mer couvrant les risques maladie, les accidents du travail et les cotisations retraite,

  • la validation des temps de navigation pour l'obtention ou le maintien des brevets STCW.

Où s'adresser ?

    • Guichet unique du Registre international français (RIF) Ministère en charge des transports

      Guichet unique d'immatriculation des navires de commerce et de plaisance professionnelle. Les navires de plaisance des particuliers ne sont pas concernés.

      Par courriel : rif@developpement-durable.gouv.fr

      Par courrier : 21, rue de la République - 13002 Marseille

      Par téléphone : +33 (0)4 96 11 55 10

      Par télécopie : +33(0)4 96 11 55 18

  • UE
    Union européenne
  • TVA
    Taxe sur la valeur ajoutée
  • EEE
    Espace économique européen

Pour en savoir plus

Sites internet publics